Sélectionner une page

La to do list est un terme à la mode pour désigner une liste de choses à faire. C’est en quelque sorte un « pense-bête », qui permet dans un premier temps de ne rien oublier. Parcequ’on n’est pas des super-héros non plus, et qu’il est impossible de penser à TOUT, arrive un moment où il faut noter si on veut avancer ! Mais pas n’importe comment !

Pourquoi faire une to do list ?

C’est une annexe de notre cerveau, en moins débordée ! Ces listes permettent de noter différentes tâches à effectuer. Cette technique permet enfin de réduire cette vilaine tendance à la procrastination que nous pratiquons tous à des degrés différents. Mais le fait de voir ces tâches accomplies être rayées au fur et mesure de notre avancement, renforce notre sentiment d’efficacité. Et Dieu que c’est bon pour le moral ! L’avantage en choisissant de créer votre agenda sur-mesure, c’est que vous positionner vos to do list où vous voulez : toutes les semaines, tous les mois, en début ou fin d’agenda… c’est vous qui choisissez ce qui convient le mieux à votre organisation ! (Par ici je crée mon agenda )

to do list semainier horizontal

Comment ?

Mais pour être vraiment efficace, il ne faut pas faire ses listes n’importe comment. Car même en listant, nous pouvons vite nous retrouver débordés, un poil d’organisation dans tout ça et ce sera parfait.

  • Tout d’abord, si vous ressentez le besoin d’utiliser des to do lists dans votre vie pro et perso, il est recommandé de séparer les 2. Dans votre agenda sur- mesure, vous pouvez donc utiliser la to do list proposée, qui se présente sur 2 colonnes et par exemple prévoir d’un côté le pro et de l’autre le perso. Ou prévoir carrément une page pour chaque. C’est l’idéal si l’on ne veut pas se retrouver avec un « rendre visite à mamie » au milieu de « terminer le dossier de Mme Harny ». Il y a un moment où on risque de « rendre visite à Mme Harny ».
  • L’idée n’est pas forcément de tout noter à tout prix. Au risque d’être submergée et donc découragée par l’ampleur des tâches. Il faut surtout rester réaliste, noter des objectifs atteignables. La liste doit vous donner une idée de ce que vous avez à faire dans la journée/semaine… À vous de l’associer à votre agenda et de voir quand caler ces tâches. N’hésitez pas à faire des sous-catégories sur les tâches conséquentes. Cela permet de constater leur avancement malgré l’ampleur de la chose.
  • Oui, il faut prévoir une échéance, afin de ne pas repousser éternellement. Pour vous aider, vous pouvez (devez ?) hiérarchiser les choses à faire. Vous devez faire le tri entre les tâches prioritaires et les tâches secondaires. La to do list vous permet d’avoir cette vision globale.

to do list semainier vertical

 

Plusieurs types de listes 

Vous pouvez faire différents types de listes :

  • La liste des tâches quotidiennes, que vous pouvez noter sous chaque jour dans le semainier vertical. Pour ma part j’y planifie mon organisation maison « faire une machine de serviettes », «commander courses », « appeler machin »…
  • Les tâches à faire sur la semaine, celles-ci vous pouvez les inscrire sur la page « to do list » dédiée. Cette liste est souvent plus longue que la quotidienne.
  • N’hésitez pas à mettre des couleurs, des stickers… pour, par exemple faire des catégories, mais surtout pour prendre plaisir à la remplir.
  • La liste en vrac : celle-ci n’est pas la meilleure organisation, mais elle permet de libérer son cerveau de tout ce qui nous passe par la tête sans l’oublier. Pour ma part, en face de ma page « To do list », j’ai une page de notes… et là je me lâche. Ce n’est pas vraiment des choses à faire à caractère urgent, mais des choses que j’aimerais faire. Ça peut être une idée de repas, des notes pour un article, une idée de création… Je l’utilise plutôt dans le sens « projets, idées à creuser » mais rien n’a de caractère obligatoire.

 

to do list et notes

Sur cette photo, un exemple de liste faite avant les fêtes, où d’un coté je note mes idées de recettes diverses et de l’autre tout ce qu’il me reste à faire : pour faire ces recettes et le reste (achat de cadeaux…)

  • Les supports sont multiples : papier ou numérique peu importe, mais il est important de ne pas prendre un support trop grand. La page ne doit pas être trop longue, quitte à reporter les quelques tâches non accomplies sur une nouvelle page. Une page trop grande, c’est prendre le risque de voir la liste s’allonger et d’avoir l’impression qu’elle ne s’arrête jamais ! le format A5 est pour moi l’idéal : il permet de noter l’essentiel sans trop s’étendre. Et vous pouvez aussi créer votre propre to do list sur des pages pointillées (dots) de bullet journal. Vous trouverez de nombreuses idées sur Pinterest ou sur Instagram.

Vous avez dit « efficacité » ?

Évidemment, le but de ces listes est de gagner en efficacité ! Et pour ce faire, il n’y a pas de recette magique : il faut bien sûr se lancer dans la réalisation des différentes tâches. Si il n’y a pas d’urgence, vous pouvez commencer par la plus agréable/simple/rapide pour vous, ou au contraire « garder le meilleur pour la fin ».
Mais surtout, pensez à barrer au fur et à mesure ce que vous avez fait. L’effet gratifiant est immédiat, et il y a une sorte d’effet boule de neige qui se crée pour continuer de rayer sa liste.

  • Pour la petite histoire, il m’arrive parfois de rajouter un truc sur la liste mais que j’ai déjà fait et de le rayer immédiatement : juste pour le plaisir de voir le travail avancer.

to do list

En bref :

L’utilisation des to do lists permet de réduire le stress du quotidien par leur capacité à limiter les oublis, structurer les tâches et avoir une vision globale de l’ampleur du travail, afin de pouvoir s’organiser en fonction. Le but de ces listes en tout genre est de développer un meilleur mode d’organisation en éliminant « l’effet procrastination ».